« Un Joueur, Un Maillot » Chelsea 98′ : Marcel Desailly, aimant à trophées.

Notre série « un joueur, un maillot » met en scène une série de maillots rétro vendue par JD. Nous mettrons à l’honneur un joueur qui aura marqué la saison qui lui correspond. Il n’est pas question ici de désigner le meilleur footballeur de l’équipe mais de valoriser un joueur, soit car il a été l’un de ses membres emblématiques, soit simplement car son année a donné lieu à un évènement marquant ou atypique. Après Cantona,  Djibril Cissé,Van Basten, et David Beckham c’est désormais au tour de Marcel Desailly et le maillot de Chelsea 1998.

Parmi les meilleurs défenseurs du monde, surnommé the Rock, Marcel Desailly a fait office de rempart durant les années 90 dans toute l’Europe. Après être monté sur le toit de l’Europe avec l’Olympique de Marseille, puis avec le Milan AC, Marcel signe au Chelsea FC. Découvre comment après avoir tout gagné et fraîchement champion du monde, le Français signe une arrivée en fanfare outre-Manche.

Du bleu pour les blues

Avant de revenir sur le cador du jour, laisse-nous te présenter le maillot de Chelsea de 1998 avec lequel le club empocha quelques trophées. La couleur ? Du bleu évidemment, car les blues jouent en bleu. Mais ce n’est pas forcément une évidence, car le bleu qu’on lui connaît aujourd’hui, n’est pas la couleur historique du club. En effet, les premières tuniques étaient blanches et vertes pâles. Ce légendaire bleu roi est arrivé lorsque le club se hissa en première division, il y a bien longtemps maintenant. Pour ce qui est du logo, on retrouve les lettres CFC faisant référence au Chelsea Football Club. Le fidèle lion du club apparaît lui aussi sur l’écusson. Le roi de la savane est présent depuis le début et fait référence aux armoiries du district de Chelsea sur lesquelles il figure.

Score Draw nous plonge dans le passé

Le maillot reprend les codes connus des tuniques des 90’s. Un col en V relevé, des bandes bleues ton sur ton, une coupe droite et le tour est joué. Avec le blanc historique au niveau des bras, la touche old school est parfaite. Si tu cherches un maillot classe et élégant qui raconte une histoire, tu ne peux pas te tromper. La marque de maillot rétro Score Draw, l’a recréé à la perfection. Tout y est, même l’inscription au-dessus du logo « European Cup Winners The Final 1998 ». Elle fait référence à la finale gagnée de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe (le tournoi qui réunissait les vainqueurs des coupes de chaque pays). Grâce à ce trophée gagné, Chelsea décroche son ticket pour l’ultime trophée d’une saison : la Supercoupe d’Europe. Dernier trophée qui montre à l’Europe qui est finalement le patron. La Supercoupe d’Europe oppose le vainqueur de la Coupe des Coupes et de la Ligue des Champions. C’est à ce moment que Marcel entre en scène.

Un champion du monde arrive à Londres

Formé au FC Nantes au côté d’un certain Didier Deschamps, Marcel Desailly reste en France et rejoint ensuite l’Olympique de Marseille. Il gagne avec le club phocéen en 1993 la coupe aux grandes oreilles face à l’immense Milan AC de l’époque. Acteur majeur de la victoire, en tenant la charnière centrale au côte de Basile Boli, le Français entre dans une nouvelle dimension. En cadenassant le hollandais Marco Van Basten avec brio, le jeune Desailly fait bonne impression et se retrouva la saison suivant… au Milan AC. L’entraîneur Fabio Capello le remonte d’un cran et le fait jouer milieu défensif. Bonne idée ? Sûrement, car l’équipe italienne empoche la ligue des champions en 1994, et presque en 1995 (perdue contre l’Ajax d’Amsterdam).

En remportant la LDC deux fois consécutives avec deux clubs différents, Marcel entre dans l’histoire. Son imposant gabarit placé en numéro 6 lui vaut le surnom de la « digue humaine », rien ne passe. Le Série A découvre un nouveau profil de joueur à un poste clé. Desailly sera le précurseur des « grands » milieux défensifs.

Direction Chelsea

Faisons un bond dans le futur pour passer de 1995 à 1998, l’année qui nous intéresse. Comme nous le savons, 1998 pour le Français, c’est Coupe du Monde – france-brésil – serrage de main à l’Elysée – (carton rouge) etc etc… Marcel Desailly est sur un nuage, il domine le monde du foot et est à l’apogée de sa carrière. Il signe au Chelsea Football Club, 2 jours après la finale. Direction la Grande-Bretagne pour aller se frotter aux attaquants anglais, dans un championnat réputé difficile et rude. Il va rejoindre son compatriote champion du monde Franck Leboeuf, pour un nouveau challenge en terre anglaise.

 Super Coupe d’Europe en vue pour Marcel

Surnommé « The Rock » dès son arrivée, il a déja les supporters anglais dans sa poche : « The best defender in the world … and he’s all ours ! »

En 1998 pour Chelsea, nous pouvons dire que la fin de saison rattrape l’année entière. L’entraîneur Ruud Gullit se fait virer en février, pour une dispute avec le boss du club Ken Bates. C’est l’italien Gianluca Vialli qui prend le poste d’entraîneur joueur et sauva la saison honorablement. En se bataillant avec Liverpool pour la 3ème place jusque la dernière journée, Chelsea finira finalement 4ème. Une place synonyme de qualification pour le premier tour de la coupe des vainqueurs des coupes 1999.

Justement, ce trophée qui n’existe plus aujourd’hui, Chelsea va le gagner le 13 mai 1998 face à Stutggart. C’est Gianfranco Zola, l’une des figures du club qui donne la victoire par la plus petite des marges 1 à 0. Un joli trophée au compteur avec une place qui qualifie le club, pour rejouer le même trophée la saison d’après. Le bilan est respectable. Mais comme nous l’avons dit plus haut, il reste encore un trophée à gagner, la Supercoupe d’Europe. Chelsea va devoir affronter le grand Real Madrid.

Le Match

Le 28 août 1998 à Monaco, Marcel Desailly est aligné pour peut-être, tenter de remporter son premier trophée après 1 mois passé dans son nouveau club. Que rêver de mieux comme meilleure intégration ? En face, le champion du monde va devoir affronter un compatriote, Karembeu. Un autre visage connu pour le Français, c’est Roberto Carlos, qui 1 mois après une finale de coupe du monde, va devoir retrouver son bourreau français. Il aura affaire également à deux gros clients, à savoir Raul et Mijatovic. Le Real Madrid joue à fond et aligne son équipe type. Quasiment le même 11 qui a remporté la finale de LDC face à la Juventus quelques mois plus tôt.

Tout se passe bien pour Marcel, qui repousse les assauts des galactiques. Chelsea ne prend pas de buts et c’est à la 82ème minute que le milieu de terrain Gustavo Poyet, reveille Louis II d’une grosse frappe qui fait mouche et trompe Bodo Illgner. Le club espagnol n’arrive pas à revenir et perd finalement la rencontre.

En seulement 1 mois, Marcel Desailly à dominé le monde et l’europe avec la France, puis Chelsea le temps d’un match. Il reste au club jusqu’en 2004 et s’inscrit dans les monuments du club londonien.

Découvre l’ensemble des maillots rétro Score Draw chez JD’, pour combiner classe et histoire.

AUTRES ARTICLES INTÉRESSANTS

Football l Editor

Euro 2022: découvre les nouveaux maillots

Quand il n'y en a plus, il y en a e...

-->

Football l Editor

Découvre les nouveaux maillots de foot 2022/2023

Qui dit été, dit préparation pou...

-->

Football l Editor

Ligue des Champions: Real Madrid - Liverpool, acte II

Oui, on sait, cette semaine, il y a...

-->