« Un joueur, un maillot »: Newcastle 96′, David Ginola le magnifique.

Notre série « un joueur, un maillot » met en scène une série de maillots rétro vendue par JD. Nous mettrons à l’honneur un joueur qui aura marqué la saison qui lui correspond. Il n’est pas question ici de désigner le meilleur footballeur de l’équipe mais de valoriser un joueur, soit car il a été l’un de ses membres emblématiques, soit simplement car son année a donné lieu à un évènement marquant ou atypique. Après le moins connu des frères Baresi, c’est désormais au tour de David Ginola et le maillot de Newcastle 1996.

Très beau à voir jouer avec un style incomparable et une qualité technique au-dessus de la moyenne, notre joueur du jour n’a laissé personne indifférent. David Ginola a marqué les mémoires en faisant partie des premiers joueurs français à réussir une carrière en Angleterre. Revenons sur son arrivée à Newcastle et sur la manière dont il s’est émancipé de la France après un cauchemar nommé France-Bulgarie.

Un maillot en noir et blanc

Les fidèles rayures du club sont à l’honneur dans un noir et blanc légendaire. Le maillot domicile répond aux couleurs classiques du club anglais, après les avoir adoptés en 1894, presque 130 ans ! Avec un col boutonné à 4 boutons, le style vintage est présent et efficace. On retrouve l’écusson de Newcastle United sur la poitrine, avec les deux hippocampes se faisant face. Les deux animaux marins rappellent les liens qu’a la ville avec la mer. Le château, emblème de la ville, et lui aussi présent sur le logo séparant les deux chevaux de mer. En gardant le même logo depuis plus de 100 ans, l’équipe est fidèle à ses origines. Elle reste l’une des « plus authentique » du haut niveau anglais (pour l’instant).

Newcastle Brown Ale

Comment parler du maillot sans parler du sponsor ? Dans les années 90’s, les maillots de football étaient réputés pour leur sobriété et leur élégance. Loin d’être affublés d’une infinité de sponsor, les clubs avaient souvent un seul sponsor central. Il participait lui aussi à l’esthétisme et à l’histoire du maillot. Pour la tunique de 1996 de Newcastle, l’exemple est parfait. Impossible de ne pas penser à ce maillot sans penser au logo de la marque « Newcastle Brown Ale ». Quoi de plus logique comme sponsor que la bière brassée à Newcastle ? Quoi qu’il en soit, visuellement, le pari est réussi. Il est aujourd’hui impossible de dissocier la marque de bière et le club.

Score Draw a réussi à recréer ce chef d’oeuvre pour un look rétro, qui figure au rang des maillots les plus beaux jamais crées (source non-officielle et totalement subjective). Tu retrouves un visuel à l’identique ainsi qu’une coupe se rapprochant la plus possible de l’original. Dans un effet « oversize » très léger, le style est lui aussi old school.

Ne me quitte pas

Après 10 ans de carrière pro’ en France, David Ginola s’est envolé pour l’Angleterre, avec un seul but, celui de percer comme joueur étranger. De 92′ à 95′, c’est au PSG que le français s’est fait connaître aux yeux de tous. En 3 saisons et demi, Ginola remporte 1 Championnat, 2 Coupes de France, 1 Coupe de la Ligue, marque 44 buts, et distribua 23 passes décisives. Un très beau bilan qui inclut également le titre France Football du meilleur footballer français de l’année en 93′.

David Ginola était un milieu de terrain plein de talent. Pur gaucher, le joueur avait pour habitude de jouer sur le côté et allait provoquer ses adversaires avec facilité. Avec une grosse capacité de dribble, Ginola a su faire rêver plus d’un supporter balle au pied. Il compte également des buts mémorables gravés à jamais dans la mémoire des amoureux du football, mais nous y reviendront.

Le cauchemar France-Bulgarie

Tout roule donc pour le Français ? Et bien non, le gros point noir, c’est l’Equipe de France. Plus du tout appelé en sélection à partir de 1995, une seule et unique rencontre lui a coûté sa place. Direction 1993, avec le match de qualification pour la coupe du monde : France-Bulgarie. Rien qu’entendre le son de ces deux pays à la suite, doit toujours être un véritable cauchemar pour Ginola. Il ne reste plus qu’une minute à jouer, Ginola tente un centre en attaque qui finit malheureusement dans les pieds d’un Bulgare, qui part pour une contre-attaque qui se termine en but. La France enterre ses espoirs de mondial et l’entraîneur de l’époque, Gérard Houllier, va s’acharner sur David en lui reprochant le but, la défaite, et la non-qualification. En bref, il lui reproche absolument tout.

C’est très dur pour le Français qui a sa part de responsabilité, mais certainement pas celle de prendre le but pour lui tout seul. Quoi qu’il en soit, la rupture est faite, on ne verra plus « El Magnifico » porter les couleurs de la France. On ne le verra même plus jouer sur les pelouses de l’hexagone. Il décide de quitter la France pour Newcastle pour un montant de 2.5 millions de livres, et ouvrir un nouveau chapitre de sa vie outre-manche.

Échecs pour le titre

Avec le désir de faire du club anglais l’un des meilleurs européens, le manager Kevin Keegan a tout de suite pensé à David. Le talent qu’il a dans son pied gauche et son grand gabarit pourrait en effet, faire des merveilles en Premier League.

La saison 95′ commence et tout va bien pour Newcastle. Un départ fracassant les amène à la tête du classement à la mi-saison. Avec 12 points d’avance sur son dauphin, Manchester United, Newcastle peut déjà sérieusement envisager de soulever le trophée à la fin de saison. La voie est libre, il ne reste plus qu’a enclencher la 5ème.

Mais c’est à ce moment que tout se complique pour David Ginola et ses coéquipiers. Quelques points perdus contre West Ham puis City, et United commence à grappiller du terrain. Il faut dire que Man U. peut compter sur un retour de suspension du King Éric, pour remotiver ses troupes et essayer d’aller chercher Newcastle au classement. Résultat, les Magpies se relâchent et perdent le titre dans la deuxième partie de saison pour finir à une 2ème place non déméritée. Cette saison figure encore aujourd’hui comme l’une des plus belles de Premier League jamais vécu. C’est beau, mais c’est un échec pour Newcastle.

La revanche sur United ?

Avec une bonne saison de David, plus quelques buts et passes décisives au compteur, le manager lui fait donc confiance la saison suivante. Notons tout de même que beaucoup de personnes en veulent au jeune David dont John Beresford, l’arrière gauche. Il lui reproche de n’avoir fourni aucun travail défensif durant le match charnière pour le titre, face à Aston Villa. Encore une désillusion qui retombe sur le dos de Ginola ? Le sort s’acharne. Peu importe, l’entraîneur lui accorde sa confiance et le Français deviendra un acteur important du jeu des Magpies.

La saison démarre bien, avec une importante victoire en octobre 5-0 face à… Manchester United, le club se hisse à la 1ère place. Tout semble aller pour cette nouvelle saison avec une belle revanche sur le club de Manchester. Bonus, un but venu droit d’un autre monde pour David Ginola. Savourez ça va vite. (7.06/7.21)

L’équipe est en forme et peut compter sur un duo d’attaquant en feu qui est Les Ferdinand et Alan Shearer. Ce dernier vient d’arriver au club et deviendra plus tard, la légende du club, ainsi que le meilleur buteur de l’histoire de la Premier League, rien que ça. David Ginola trouve sa place et sait animer son côté gauche en provoquant et en amenant des centres dangereux.

Éternel Second

Malheureusement, Newcastle va connaître une baisse de forme. Son entraîneur Keegan démissionne et enchaîne une série de 7 matchs sans victoires. Le réveil se fait face à Tottenham avec un énorme 7-1, auquel se poursuit une série de 7 matchs sans défaite. Un dernier 7 pour la route ? Oui, car celui-ci est charnière. 7, c’est le nombre de buts lors du match entre Liverpool et Newcastle, qui pesa lourd dans la balance pour la course au titre. Les Reds l’emportèrent dans les dernières minutes 4-3 et Newcastle lâchait sérieusement du lest sur United. La suite, c’est une série de 10 matchs sans défaites pour une très honorable fin de saison.

Malheureusement et vous vous en doutez, l’histoire se répète, et Newcastle termine 2ème derrière…Manchester United, encore. Auteur d’une saison incroyable avec un Eric Cantona en super forme, Ginola et les siens ne peuvent que s’incliner devant le club le plus titré d’Angleterre.

Capable du meilleur avec des coups magiques dans sa botte, David Ginola a largement séduit l’Angleterre. Même si beaucoup mettent en avant son manque d’investissement, ou qu’il fût surcoté tout au long de sa carrière, il est impossible d’oublier Ginola. Il possédait un talent indéniable et un sens du football remarquable. Malheureusement les dieux du foot’ n’étaient pas avec lui et il part pour Londres à la fin de la saison remplir l’effectif de Tottenham, pour une nouvelle aventure.

Si tu souhaites découvrir tous nos maillots rétro c’est par ici.

AUTRES ARTICLES INTÉRESSANTS

Football l Editor

Euro 2022: découvre les nouveaux maillots

Quand il n'y en a plus, il y en a e...

-->

Football l Editor

Découvre les nouveaux maillots de foot 2022/2023

Qui dit été, dit préparation pou...

-->

Football l Editor

Ligue des Champions: Real Madrid - Liverpool, acte II

Oui, on sait, cette semaine, il y a...

-->