OL-OM : Pourquoi ce match est le VRAI choc de la Ligue 1

Oui, oui, on sait, c’est un titre qui va faire bondir Parisiens et Marseillais. Surtout après un PSG-OM des plus bouillants, il y a quelques semaines… Et pourtant… Pourtant, si on regarde de plus près notre chère Ligue 1 qu’on aime tant (oui, tu la critiques beaucoup mais tu ne peux pas t’en passer, sois honnête!), ce sont les matchs OL-OM (ou « Olympico » pour les intimes!) qui sont souvent les plus savoureux et les plus mémorables, surtout depuis une dizaine d’années.

Deux équipes dont la rivalité n’a cessé de grandir au fil des années au gré des matchs et des polémiques. Alors oui, les amateurs du fameux « Classico » vont en tomber à la renverse à la lecture de ces quelques lignes. Les supporteurs passionnés du derby entre Lyon et St-Etienne fronceront les sourcils mais… Mais, chez JD, on a des arguments qui montrent que les vrais chocs du championnat, depuis quelques années, sont bel et bien les affrontements OL-OM. On t’en dit plus, plus bas!

OL-OM: des équipes du même calibre

L’argument le plus logique. Les matchs OL-OM sont des confrontations qui voient s’affronter des équipes qui boxent dans la même catégorie. On veut dire par là qu’elles ne bénéficient pas d’une manne financière énorme (Coucou le PSG…) qui leur permettrait de s’offrir des joueurs du calibre de Neymar et Mbappé, par exemple… De l’autre côté, des équipes comme Rennes, Lille ou encore Nice, bien que s’améliorant d’années en années, sont encore trop « tendres » pour que de réelles rivalités, à même d’exciter supporteurs et médias, puissent exister (Peut-être dans le futur, qui sait…). Monaco pourrait être le candidat parfait mais l’ambiance générale, plutôt calme, ne permet de créer cette électricité qui fait le sel des affrontements au sommet.

OL-OM-même-calibre
Copyright @Pinterest.co.uk

Lyon et Marseille, eux, visent ainsi clairement les places qualificatives en Ligue des Champions, chaque année. Parfois, aux dépens même de l’autre équipe. On se souvient encore de fin de saison homérique en 2017-2018 qui avait vu Lyon finir troisième, un petit point devant un Marseille qui comptait pourtant 77 points (un record pour un 4ème de Ligue 1). Cette saison 2017-18 qui est un peu la description parfaite de ces affrontements qui font des étincelles!

La passerelle difficile entre les deux clubs…

Alors comment dire… Si pour certains le passage entre les deux clubs a plutôt été aisé, comme Jérémy Morel notamment. Pour d’autres… Cela a été beaucoup plus difficile. Tout a un peu commencé avec le transfert avorté de Franck Ribéry. Jeune star en devenir, après une saison en boulet de canon qui l’avait vu être sélectionné pour la Coupe du monde 2006, l’ailier voulait rejoindre l’OL mais s’était vu fermé la porte par le président marseillais de l’époque, feu Pape Diouf. Les tensions ont ensuite été ravivées après le transfert, réel cette fois-ci, d’Hatem Ben Arfa vers la Canebière en 2008.

OL-OM-passerelle
Copyright @Pinterest.co.uk

Et alors que dire du retour de Mathieu Valbuena au Vélodrome sous les couleurs lyonnaises… Un match de triste mémoire et difficile à vivre pour le joueur concerné… Enfin, l’arrivée de Rudi Garcia à Lyon, quelques mois à peine après son départ de l’OM, a été assez mal vécue. Autant chez les Marseillais que chez les Lyonnais d’ailleurs, rendant ainsi son retour dans la cité phocéenne, quelque peu…Animé! Du coup, il faut souvent y réfléchir à deux fois avant d’envisager de passer du côté adverse…

Des matchs d’une tension extrême!

Alors à ce niveau-là, on croyait qu’il serait impossible de concurrencer les PSG-OM et tout le folklore qui entoure ces matchs… Et pourtant, au fur et à mesure, les OL-OM y sont pratiquement parvenus. Chambrages, attaques par médias interposés, petites piques en conférence de presse, tout y passe!

Memphis-Depay
Copyright @GettyImages

On se souvient tous des polémiques, la saison dernière, avec les déclarations de Dimitri Payet sur son ancien entraîneur Rudi Garcia! Ou encore, cette bagarre générale, que n’auraient ainsi pas renié les Neymar, Paredes et compagnie, à la fin du match, au Vélodrome, lors de cette fameuse saison 2017-18… Enfin, comment ne pas avoir en tête cette fameuse chanson sur Jean-Michel Aulas lors de cette même saison (décidément!) qui a vu Marseille jouer la finale de l’Europa League au Groupama Stadium, le stade des Gones! Autant dire que ces évènements n’ont rien à envier aux déclarations chocs entre Parisiens et Marseillais…

Les fameuses polémiques d’arbitrage…

Ah, que serait le foot sans ses prétendues erreurs d’arbitrage… Et, là aussi, les OL-OM sont gâtés. Entre les questionnements sur le choix des arbitres, les désormais célèbres « Pénalty pour Lyon! » qui donnent toujours sujet à réflexion, le but refusé à Lucas Ocampos en 2015 alors que le fameux OM d’un certain Marcelo Bielsa était à la lutte avec… Lyon, pour une place en Ligue des Champions, on ne les compte plus…

Du côté marseillais, on te parlera sans doute aussi de ce hors-jeu (imaginaire?) signalé contre Mitroglou en 2017-18 (encore et toujours!) à la 89ème minute alors que le score était de 2 buts partout et que l’attaquant grec , qui partait de son propre camp, avait le champ libre pour aller au but…Quand on te dit qu’il y a de la tension dans ces matchs, on ne plaisantait pas… Tension qui est souvent exacerbée par l’enjeu mais aussi par des scénarios parfois rocambolesques…

Copyright @Pinterest.co.uk

OL-OM: des matchs spectaculaires!

Et c’est sans doute là, la grande différence avec des PSG-OM, par exemple, qui sont souvent insipides sur le plan du jeu. Entre matchs déséquilibrés et combats de rue… Les OL-OM sont ainsi presque tout le contraire. Bien entendu, certains matchs peuvent être d’un ennui total (c’est ce qui fait le charme de notre cher football) mais, bien souvent, c’est un régal. Si tu ne nous crois pas, rappelle-toi de cet inimaginable 5-5 en 2009 qui avait laissé tout le monde pantois…

Alors bien sur, tous les matchs entre les deux équipes ne donnent pas autant de buts. Pourtant, il y en a tout de même plus qu’à l’accoutumée. Un chiffre: depuis ce fameux match de 2009, les deux clubs se sont affrontés 20 fois en Ligue 1, pour une moyenne de 3 buts par match. Avec notamment un 2-2, en 2013 au stade Gerland. Un 4-2 au Vélodrome pour le match retour. Un 3-2 pour Lyon, en mars 2018, au Vélodrome avec le but de la victoire de Depay dans les arrêts de jeu, quelques minutes après l’égalisation de Mitroglou! Puis, de nouveau un 4-2, quelques mois plus tard mais sur terrain lyonnais, cette fois. Donc, si tu es fan de foot’, tu as bien compris que c’est un match à ne pas rater!

OL-OM: alors, la même pour cette saison?

Tu l’as bien vu, les OL-OM donnent toujours de quoi faire parler les supporters. Alors, pourquoi en serait-il autrement cette saison? Surtout que les deux équipes se doivent de gagner pour éviter une crise marquée par un début de saison décevant. Si elles veulent remplir leur objectif, qui est comme toujours de finir sur le podium, les deux équipes ne peuvent se permettre de laisser des points en route. De quoi mettre du sel dans cet affrontement… S’il y en avait besoin!

Copyright @GettyImage

Alors convaincu que le vrai choc de la Ligue 1 est bien ce match entre l’OL et l’OM? Après tout, peu importe, l’important c’est de profiter de ce bon match qui nous attend. Encore plus, si tu es supporteur d’un des deux clubs. D’ailleurs, si c’est le cas, n’oublie pas de faire un tour sur notre collection foot’. Pour le maillot 2020/21 de l’OL, c’est par ici. Pour l’OM, c’est par .

AUTRES ARTICLES INTÉRESSANTS

ACTUS l Editor

Fêtes : 7 raisons d'opter pour un cadeau "vêtements et sneakers"

La fin de l’année approche… El...

-->

ACTUS l Editor

Ligue des Champions: les forces en présence

Tu l’attendais… c’est fait, e...

-->

ACTUS l Editor

Le "GOAT" : alors, Lebron ou MJ ?

C'est fait, après dix années de d...

-->